La chaotique exposition Fawda

♥♥♥♥

Événement : Exposition

Lieu : Institut Francais de Casablanca, 121 Boulevard Mohamed Zerktouni, Casablanca 20250, Maroc

Date : Du 10 Mai au 25 Juin

Artiste producteur : Hicham Lasri

Entrée : Gratuite

Fawda : Après Vaudou, roman graphique en forme de digression autour d’un personnage de fiction, FAWDA (chaos),  la deuxième expérience graphique d’Hicham Lasri, un hymne à Casablanca, à travers un récit en forme de micro-trottoir explorant l’âme de la ville, celle de ses habitants, les légendes urbaines, les gestes, les lieux, une certaine poétique… FAWDA fait l’objet à la fois d’une publication chez Kulte éditions et d’une exposition à l’Institut français, augmentée de deux court-métrages inédits : Casa On Day & Upside Down. (Source : livret du l’CCF)

 J’ai découvert cette exposition, par hasard, le jour même de son vernissage. Chose qui m’a permise de rencontrer son artiste producteur Mr. Hicham Lasiri, lui poser quelques questions et en savoir un peu plus sur les enjeux de cette dernière. 

Fawda, (chaos en arabe), est une exposition réalisé par Hicham Lasiri, et je peux te dire que le nom de l’expo est très bien choisi. En effet, tu n’as besoin que de faire un premier pas à l’intérieur de la galerie, pour devenir encerclé par d’innombrables  de tableaux, de croquis, de dessins, de collages, de portraits. Brefs, une multitudes d’œuvres de toutes les tailles, de toutes les couleurs et surtout de toutes les types de dessin.

jkl

Si au départ, je ressentais une incompréhension total, face à toutes ces « choses » qui m’entouraient, j’ai rapidement compris, et aux fur et à mesure que j’avançais et parcourais ces tableaux, que le but n’était pas de délivrer un message commun à toutes les œuvres, mais plutôt d’en délivrer plusieurs spécifiques, à chacun d’eux.  Et pour affirmer mes pensées ou plutôt mes déductions, je suis parti chez Mr Lasiri, afin de comprendre la visée de son exposition ainsi que le message qu’il tentait de délivrer. Sa réponse fut assez brève, mais elle répondit à plusieurs de mes questions. Je compris donc, que derrières certaines œuvres, il n’existait tout simplement pas de message. Il était convaincu que dans notre société actuelle, dès que l’individu comprend de quoi il s’agit, il avance et laisse derrière lui le long travail d’un artiste. C’est pourquoi, il avait décidé, que pour certaines de ses œuvres, il laisserait le spectateur devant une incompréhension totale afin de le pousser à une réflexion plus longue et surtout plus mûr.

IMG_004y

En effet, si l’on prenait un peu de recul, on ressentait comme une profondeur esthétique et non une profondeur moral. L’exposition était peut-être très original  esthétiquement, mais à mon goût, elle n’avait fait dégager aucune une émotions profonde; en d’autre mot :  je n’ai pas été touché par ce que présentait l’artiste.  Malgré certaines œuvres comiques qui soulignait l’absurdité de notre société qui était complètement à l’envers, je pense que peut-être au moment présent (où l’on observe le travail de l’artiste), je serai ébahi ou peut-être même émerveillé devant tant d’œuvres, mais dans la durée, je reste convaincu que je n’en retiendrai qu’un souvenir fou et plat.

juhy

Si l’exposition, en elle même comportait de belles et originales œuvres, certaines images restent, néanmoins gravés dans ma mémoire à cause de l’écœurement que j’avais ressenti face à ces dernières. Pour expliqué mes propos,  tandis que je parcourais les œuvres, je compris que la place de la femme était très importantes dans le travail de l’artiste puisque sa mise en scène était récurrente. Mais là n’est problème. Il est peut-être normal pour un artiste de faire de l’être humain, en lui même, un objet de désir et de convoitise en utilisant la nudité.  Cependant il existe des désirs sains et des désirs ambigus. Et c’est là, à mon avis, que réside le problème : à la vue de plusieurs représentations que l’artiste avait fait de la femme, un ressenti net s’en dégageait : le désir de l’artiste était assez ambigus ; et il faut le dire assez malsains.

 

Malgré mes impressions assez négatifs du travail que propose l’artiste Hicham Lasiri, à cause de la visée de son œuvres qui est purement esthétique, mais aussi par la position qu’il attribue à la femme dans cette dernière et qui assez perturbente ;  je t’invite, néanmoins, à y aller te faire ton propre opinion. Car, je le répète : les ressenti diffèrent d’une personne à l’autre. Chacun porte sur le monde, une vision différente… 

 


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :