Nour, pourquoi j’ai je rien vu venir ? – Un dialogue impossible entre un père et sa fille

♥♥♥♥

« Il n’y a qu’une grande famille humaine composée d’individus tous différents. »

Auteur : Rachid Benzine

Edition : Seuil

Genre: Roman épistolaire

Année de sortie : Octobre 2016

Nombre de page : 94

Prix du roman : 13 €

 

Je découvre avec ce roman la plume de Rachid Benzine, mais aussi la manière avec laquelle il a décidé d’aborder un sujet complexe d’actualité. 

Dans ce roman, on assiste à un échange de lettres entre un père et sa fille, Nour, partie faire le djihad en Irak. C’est donc à travers ce dialogue difficile entre un père veuf, et philosophe, et sa fille obnubilée par sa quête religieuse,  que l’auteur Rachid Benzine, islamologue, soulève la question d’un islam ouvert à notre temps et cherche surtout à comprendre le sens et le mécanisme de l’idéologie radicale.

 » Si nous voulons dépasser tout cela, il nous faut créer des ponts et pas des murs. On ne se sécurise pas dans une forteresse : on y meurt assiégé. Qu’il s’agisse des murs que la Hongrie est en train de bâtir pour interdire l’entrée de l’Europe aux réfugiés ou de ceux qu’Israël construit depuis longtemps pour refouler les Palestiniens, ils ne dureront pas éternellement. Le seul destin d’un mur, c’est l’effondrement. De lui-même et de tout ce qu’il était censé préserver. « 

A travers ce roman épistolaire d’une centaine de pages qui se lit d’une traite, on suit l’échange d’un père avec sa fille dont la culpabilité de ne pas avoir vu venir le départ de sa fille pour Daesh, le pousse à comprendre la raison derrière cette décision, lui qui était persuadé qu’une éducation basée sur la culture, l’ouverture, aurait toujours protégé sa fille de la haine de l’autre.  Si l’auteur ne met pas à la disposition du lecteur énormément d’informations sur les personnages, il cherche plutôt à développer et souligner  le côté émotionnel et sentimental qui noue ces deux personnes, ce qui, à mon goût, apporte un côté universel aux personnages étant donné que plusieurs familles sont concernés par ce phénomène. Par ailleurs, cette relation père-fille, a été personnellement, très touchante, car malgré le choix qu’avait fait sa fille en se livrant à ce groupe terroriste, l’amour du père  domine sur les jugements, le désespoir, et la colère, forçant chacun d’eux à tenter désespérément de faire ouvrir les yeux de l’autre sur une vision différente qu’ils ne peuvent concevoir.

« La culture est un pont. Elle permet, par le partage d’émotions, de franchir les frontières symboliques et physiques, de dire combien nous sommes profondément les « mêmes » dans notre humanité. »

Rachid Benzine, en écrivant ce roman, avait pour objectif au départ de répondre à une question lancinante : pourquoi de jeunes hommes et de jeunes femmes, décident-ils de partir dans un pays en guerre et de tuer au nom d’un Dieu qui est aussi le sien. Ce roman au-delà du dialogue entre ce père et sa fille, cherche donc à soulever des questions qui nous concernent tous, d’une manière poignante. On ne peut donc continuer notre lecture sans être indifférent au message universel  que l’auteur tente de transmettre :  tout le monde peut être concernés. En effet  on ne peut qu’être troublé en observant que cette jeunes fille dont l’éducation à été transmise à travers la culture, la philosophie et l’art ait pu adhérer à cette idéologie radicale et violente. Pourtant, l’auteur parvient à sa manière, à transmettre  un message de paix et d’espoir en faisant de la tolérance, de l’ouverture à la culture et surtout de l’amour, le chemin vers une paix intérieur mais aussi extérieur.

En bref, ce roman qui se lit très rapidement, se distingue par les valeurs que tente l’auteur de transmettre, ce qui en fait une lecture importante à mes yeux, étant donné l’importance du sujet, toujours d’actualité, qu’il aborde. 

Ce roman en un mot : important

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :