La guerre de l’art ( PART I )

⚠️ Cet article est inspiré de ma lecture de The War of Art de Steven Pressfield âš ï¸

La guerre… L’art… La guerre de l’art ?

Oui, vous avez bien lu, l’art est bien une guerre. Une guerre non pas dans le sens propre du terme, mais une guerre que l’on mène à l’intérieur de nous même contre un ennemi que l’on connaît assez peu : la Résistance.

La Résistance ???

La Résistance, (chacun l’appelle comme il veut), c’est l’ennemi de tout artiste et tout créateur. C’est cette petite voix sadique, obscure, qui cherche par tous les moyens à te détourner du travail que tu dois faire, que tu as envie de faire. Elle te séduit, falsifie tes envies, te distrait pour t’empêcher de faire le travail que tu veux accomplir. Ce travail qui compte tellement pour toi en tant qu’artiste, que créateur à la recherche de sa Muse.

On pense souvent que la chose la plus dure dans le processus de création est de faire, alors que non. Le plus dur est de s’y mettre. C’est le fait de s’asseoir devant notre ordinateur, de se mettre au travail qui nous effraie. Or, plus on a peur et plus l’effet de la Résistance sur notre personne est important. D’une autre manière, plus on a peur, et plus ce travail est important pour l’accomplissement de notre personne car si l’on n’avait pas peur ce travail ne signifierait rien pour nous.

Mais comment se manifeste-t-elle ?

La procrastination est la manifestation la plus subtile de la Résistance puisque lorsque l’on ressent le besoin de créer, on ne  se dit pas : « Je dois m’y mettre maintenant et tout de suite », mais plutôt « Je vais le faire demain ». La Résistance nous donne alors quelques excuses légitimes pour remettre l’action au lendemain, pour que le lendemain devienne sans qu’on ne s’en aperçoive ; jamais.

Or lorsque l’on comprend que l’on vient d’être victime d’une odieuse supercherie crée par la Résistance, on ressent premièrement de la tristesse, de l’ennui, une limitation dans ses objectifs, de la culpabilité,et du doute. Dans les cas les plus extrêmes ; de la dépression, de l’agressivité, suivies d’une perte de l’estime de soi. On cherche alors à nous distraire de ces émotions en les réprimant en regardant un film, la télé, en jouant aux jeux vidéos, ou même à travers le sexe.

La Résistance se manifeste également par la rationalisation. Puisque la Résistance ne veut pas te dévoiler ta réelle peur (pour que tu ne la combattes pas) elle fait le choix de t’avancer une série d’excuses plausibles, légitimes « Je dois me préoccuper des choses plus urgentes et sérieuses « , « J’ai d’autres choses à régler », afin de nous éloigner de notre besoin de création.

En bref, plus une action, ou un travail semblera nécessaire pour l’évolution de ton esprit, et de ta personne, et plus tu ressentiras l’effet négatif de la Résistance sur ton corps pour t’empêcher de le faire.

Or il faut se rappeler que la Résistance peut être battue par l’artiste puisque si ce n’était pas le cas, rien de ces belles œuvres d’art (Roméo et Juliette, The Golden Gate, La Joconde…) n’auraient vu le jour. Ce que nous verrons prochainement dans un second article, une deuxième partie à la guerre de l’art pour découvrir comment battre la Résistance.


 

Compteur : #The30DaysChallenge : 7/30

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :