Ambivert

Il fut un temps où :

Cas 1

FRIEND 1 : Tu te définis comme quel genre de personne ?
ME : Hmmm (répondant au hasard alors que c’est l’indécision totale dans ma tête). Introverti.
FRIEND 1 : Introveri ??? Mais n’importe quoi mec. T’es trop ouvert au monde pour être un introverti.
ME : Ah bon…

Cas 2

FRIEND 2 : Au fait mec, tu te définis comme quel genre de personne ?
ME : (répondant au tac au tac connaissant la réponse) Je dirai plutôt extraverti.
FRIEND 2 : Mais n’importe quoi, t’es pas extraverti, t’es trop discret, t’aime te faire oublier. En plus t’es toujours en train de lire dans ton coin.
ME : (encore plus perdu qu’au paravent).

J’ai très souvent vécu ces deux expériences. Lorsque l’on me pose ces questions récurrentes (pourquoi on adore les poser d’ailleurs, si d’après toi, tu connais déjà la réponse…) je me retrouvais devant l’indécision totale. Lorsque je réponds introverti, les gens s’accordent à dire que je suis plutôt extraverti, et lorsque je dis à d’autre personnes que je suis extraverti, ils réfutent en disant que je suis plus introverti.

Or, en prenant un peu de recul, on est tous au moins bien d’accord sur une chose : personne ne connais mieux notre personnalité que nous mêmes. J’ai donc compris au fil de mes réflexions que j’étais en fait un mixte des deux. A la fois un introverti et un extraverti. Sauf que je ne savais pas que ça portait un nom : un ambiverti.

Ambiverti ???

ambiversion

   
      nf     (psychologie)   tendance à l’introversion et à l’extraversion  

Avant de m’identifier à cette définition, tantôt je me sentais concerné par la définition d’un extraverti jusqu’à ce que je lise celle d’un introverti pour finir sur le même résultat. En soi, être introverti, extraverti, ou même ambiverti importe peu, puisque cela n’influence pas notre manière d’être et ne sert qu’à catégoriser les personnes. Néanmoins, au-delà du nom, bien se connaître, c’est mieux s’apprécier.

Je me décrirais comme étant une personne qui adore parler dans les moindres détails de ce qui me passionne, no matter who is standing in front of him. Pourtant, je peux également se montrer extrêmement discret et chercher à se faire oublier lorsque le sujet le désintéresse. Il n’a pas peur de rester seul, d’avoir pour compagnie sa seule et unique personne mais il apprécie tout autant passer du temps avec nombre de ses amis. Il parvient à se montrer calme (note du correcteur, parfois=jamais) et maîtrisé, et d’un autre côté excité (toujours) lorsque le milieu le permet. Il aime également se décrire comme un observateur du monde lorsque l’audience est importante, il aime observer, analyser et absorber les paroles des autres sans juger. En gros, comme il l’a un jour lu, c’est un bilingue de l’introversion et de l’extraversion.

Aujourd’hui, si l’on me demandait quel genre de personne je suis ? Je ne suis qu’un être comme les autres qui s’adapte aux genre de personnes qui l’entoure.


 Compteur : #The30DaysChallenge : 11/30

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :