Pour tout ceux qui veulent toujours pas comprendre

Je crois que je n’ai plus à le préciser, tous ceux qui suivent de près mes publications savent que je suis un fanatique de la lecture. Je lis tout et n’importe quoi, partout et n’importe quand. Cette passion qui est à l’origine de la création de ce blog, est devenue dès ma plus tendre enfance plus qu’un besoin. Si certaines personnes sont accros aux films, aux séries, à la cigarettes ou même au Frapuccino vanille de Starbucks, moi c’est aux livres (et au tennis) que je suis devenu accro.

Pourtant, il y’a quelques temps j’ai tellement été marqué par un livre que ça m’a rappeler pourquoi j’aimais autant la lecture, C’est pourquoi je décide enfin de partager les raisons qui font que la lecture est devenu aussi importante dans ma vie et ainsi peut être faire échos dans le cœur de certaines personnes et enfin les mettre à la lecture.

First, vous devez savoir que j’ai commencé à lire très (vraiment très très) jeune. Vers 5 ans je dévore déjà les recueils pour enfants, à 8 ans je découvre les Harry Potter et c’est le commencement d’une ère où au lieu de jouer à la PlayStation comme les autres enfants, je m’enferme dans ma chambre pour savoir si Harry va enfin pouvoir ouvrir la Salle sur Demande, ou Katniss va pouvoir tuer Snow. Et l’une des raisons qui me poussait à lire autant à une époque où je n’étais encore que très jeunes, était tout simplement que ces histoires, répondaient à mon besoin incessant d’imaginer. A l’époque, et même encore aujourd’hui un film m’ennuie parce que je n’arrive pas à imaginer l’action à ma manière. C’est le fait d’occuper mon petit cerveau (qui étaient encore un peu vide) avec le visage de personnages que j’avais créé de toute pièce qui m’intriguait. C’est sans doute cette envie d’imagination qui faisait que je me trimballait tout le temps avec un roman que ce soit à table, au club, à l’école, et même aux toilettes. (Pour ma défense, je trouve que les toilettes sont « très ennuyantes » mais très calme donc…)

*Note to my self : quand j’y pense, je crois que je lisais bien plus au primaire et au collège qu’aujourd’hui au lycée. Au CM2 j’avais déjà finis les Harry Potter et les Hunger Games, en 6e j’avais lu tout les romans de Dan Brown (DaVinci Code et Ange et Démon étant mes préférés).*

Mais même si je ne lis pas autant qu’à cette époque là, les raisons qui font que je lises toujours sont plus « importantes » aujourd’hui. Aujourd’hui lire, est devenu l’un des rares moyens que je trouve pour évacuer le stress de la vie de tous les jours. En lisant, c’est comme si j’ouvrais une porte vers un monde ou mes problèmes n’étaient plus les miens. Je m’envole l’espace de quelques chapitres vers une destination peut être imaginaire mais où je suis tellement absorbé par ma lecture, que ma note honteuse en physique s’oublie rapidement lorsque la vie d’un des personnages ne tient plus qu’à un fil. Sur l’instant, même ses problèmes semblent bien plus urgents que les miens. Bien sûr d’autres vont ressentir cela en regardant un film, une série mais moi c’est dans les livres que je m’oublie le plus.
Ex : C’est durant les moments où je suis le plus tristes que lire devient le seul moyen pour me réfugier. Lorsque je perds un match de tennis et je suis particulièrement dégoûté, je peux vous garantir que je peux passez 3h d’affilée entrain de lire. Et dieu qu’est que c’est bon.
D’un autre côté, lire n’est pas seulement le moyen d’imaginer, d’arrêter de stresser, mais également most importantly là ou je me sens le plus compris. De nature, je ne suis pas un garçon qui aime exprimer ce qu’il ressent. Certes, j’adore partager et participer au bonheur des gens, mais pour de ce qui est sharing my own dark thoughts ce n’est pas si facile. En lisant, j’ai l’impression que l’auteur parvient à exprimer des émotions et des pensées pour lesquels je n’arrive pas à placer de mots. Parfois c’est trop dur d’en parler ou même trop gênant et donc voir que l’auteur partage les mêmes choses, allège le poids et le stress que je supporte. Je pense parfois que je suis le seul à traverser cela, mais lorsque je trouve un roman où l’auteur (ou même le personnage) le traversant également, le degré de peine diminue et je me sens pour une fois compris.

Mais même si certaines personnes seront certainement en désaccord, je lis bien sûr parce que je trouve que lire c’est fun !


Compteur : #The30DaysChallenge : 11/30

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :